Top 5 Meilleures Chansons et textes de Noël



Promenade en traîneau

Au petit trot s’en va le cheval avec
ses grelots et le traîneau joyeusement
dévale à travers les coteaux.
Dans le vallon s’accroche l’hiver mais le
ciel est bleu. Ah! Qu’il fait bon faire
un tour au grand air comme des amoureux.
Ho di up ho di up ohé, ohé du traîneau
Emmitouflez-vous bien dans vos manteaux
Ho di up ho di up ohé pour se tenir chaud
L’un contre l’autre on se blottit comme
deux moineaux dans un nid.
Cest merveilleux de voir défilant comme
un décor peint, devant nos yeux les
villages tout blancs et les petits sapins.
Parfois tu cries car ça penche un peu, c’est
L’instant d’effroi, moi je souris, j’ai le
cœur amoureux et le bout du nez froid.
L’attelage a déjà pris le chemin du retour.
Nous allons être surpris par la tombée du
jour, car c’est l’heure où la nuit sans
bruit s’épanouit comme une fleur et
s’allume le ciel qui change de couleurs.
Mais voici notre maison qui nous fait
signe au loin, sa lumière à l’horizon
scintille comme un point. Je me vois
déjà près de toi le rire aux yeux, le cœur
content, près du grand feu de bois qui
flambe et nous attend.
Au petit trot s’en va le cheval avec
ses grelots et le traîneau joyeusement
dévale à travers les coteaux.



 Il est né le divin enfant
Refrain:
Il est né le divin enfant,
Jouez hautbois, résonnez musettes !
Il est né le divin enfant,
Chantons tous son avènement !
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous attendions cet heureux temps.
(Refrain)
Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant !
Ah ! Que ses grâces sont parfaites !
Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant !
Qu’il est doux ce divin enfant !
(Refrain)
Une étable est son logement
Un peu de paille est sa couchette,
Une étable est son logement
Pour un dieu quel abaissement !
(Refrain)
Partez, grands rois de l’Orient !
Venez-vous unir à nos fêtes
Partez, grands rois de l’Orient !
Venez adorer cet enfant !
(Refrain)
Il veut nos cœurs, il les attend :
Il est pour faire leur conquête
Il veut nos cœurs, il les attend :
Donnons-les lui donc promptement !
(Refrain)
O Jésus ! O Roi tout-puissant
Tout petit enfant que vous êtes,
O Jésus ! O Roi tout-puissant,
Régnez sur nous entièrement !
(au Refrain)
 


O douce nuit
O douce nuit, belle nuit
C’est Noël aujourd’hui
Et pendant que les clochers joyeux
Carillonnent sous la voûte des cieux
Sous les toits des chaumières
On a le cœur bien heureux.
Douce nuit, sainte nuit
C’est joli un sapin vert
Recouvert de sa neige d’argent
Près du feu qui s’endort doucement
Cette nuit une étoile luit
Là où l’enfant descendit.
O cette nuit, douce nuit
Quand il vient, à minuit
Presque nu dans le froid et le vent
Attendu depuis la nuit des temps
Pour offrir à tous les hommes
Un peu de son paradis.

 Mon beau sapin

Mon beau sapin, roi des forêts
Que j’aime ta verdure !
Quand par l’hiver, bois et guérets
Sont dépouillés de leurs attraits
Mon beau sapin, roi des forêts
Tu gardes ta parure.
Toi que Noël planta chez nous
Au saint anniversaire,
Mon beau sapin, comme il est doux
De te voir briller par nous,
Toi que Noël planta chez nous
Scintillant de lumière.
Mon beau sapin tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage
De la foi qui ne ment jamais
De la constance et de la paix.
Mon beau sapin tes verts sommets
M’offrent la douce image.

 


 
Petit papa Noël
C’est la belle nuit de Noël,
La neige étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel,
À genoux les petits enfants,
Avant de fermer les paupières,
Font une dernière prière.
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel,
Avec des jouets par milliers,
N’oublie pas mon petit soulier.
Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir,
Dehors tu dois avoir si froid,
C’est un peu à cause de moi.
Il me tarde tant que le jour se lève
Pour voir ce que tu m’as apporté :
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
Et que je t’ai commandés.
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel,
Avec des jouets par milliers,
N’oublie pas mon petit soulier !
Le marchand de sable est passé,
Les enfants vont faire dodo,
Et tu vas pouvoir commencer
Avec ta hotte sur le dos
Au son des cloches des églises
Ta distribution de surprises.
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel
Avec des jouets par milliers
N’oublie pas mon petit soulier.
Si tu dois t’arrêter
Sur les toits du monde entier
Tout ça avant demain matin,
Mets-toi vite, vite en chemin.
Et quand tu seras sur ton beau nuage,
Viens d’abord sur notre maison
Je n’ai pas été tous les jours bien sages,
Mais j’en demande pardon.
Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel,
Avec des jouets par milliers,
N’oublie pas mon petit soulier !
Petit papa Noël
.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire