Remerciements A Sa Grand-mère


 On ne dit pas assez souvent à sa grand-mère combien on l'aime.Et c'est lorsque l'on est nous même devenue grand-mère que l'on se rend compte quel trésor nous avions lorsque nous étions enfant 
Voici une lettre qui témoigne très bien :combien on l'aimait sa mémé!!!!!

Merci Mémé

Je suis au crépuscule de ma vie, pourtant presque chaque jour quand que je repense à ma grand-mère, c’est toujours avec mon âme d’enfant, je la revois avec mes yeux d’enfant. 
Comment faire autrement? Elle fut la seule à me donner l’amour dont je manquais cruellement. 
Sans ma grand-mère, serais-je ici aujourd’hui? 
Mais Mémé, tu es partie trop tôt pour cette petite fille qui demandait comme un cadeau la permission à sa mère d’aller te voir. 
Tu n’étais pas riche, loin s’en faut, et quand j’y pense, tu devais sûrement te priver beaucoup pour m’offrir les tours de manège, le saucisson « pur porc » dont je raffolais et auquel je n’avais pas droit à la maison. 
Je te revois encore brûler une aiguille pour retirer de mes doigts les épines de roses qui ornaient le jardin du voisin, alors que tu m’avais défendu d’y toucher.
 Pourtant, tu les retirais sans jamais me gronder. Aujourd’hui, j’essaie d’être pour ma petite-fille la grand-mère aimante que tu as été, même si les conditions sont différentes, car elle a une maman  qui l’adore, j’essaie d’être à la hauteur , pour que tu sois fière, là où tu es d’avoir réussie à faire, grâce à ton amour, de ta petite-fille, une grand-mère à ton image. Merci pour tout ce que tu m’as apporté. Et chaque fois que dans ma vie, j’avais du chagrin, c’est vers toi que je me tournais, je t’ai toujours sentie tellement présente, mais aussi à chaque grand bonheur, tu es là, à mes côtés, arrière et arrière-arrière-grand-mère invisible qui veille sur ma famille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire