Lettre Triste Au Père Noël






Il n’y a pas que les enfants qui écrivent une lettre au père noël,
Malheureusement  certains adultes ont envie de croire au père noël !!
Tellement déprimés qu’ils ont envie de faire savoir au père noël ce qui leur ferait plaisir!!
Alors ils écrivent une lettre triste en espérant que le père noël la lira…….

Papa Noël
Je sais que tu ne peux aller de partout.
Je suis à l’hôpital depuis pas mal de temps.
Tu dois savoir que je suis très malade.
Les médecins ne savent pas combien de temps
que je vais vivre.
Alors père noël, j’aimerai une fois encore te voir arriver
avec les cadeaux que tu veux bien m’apporter
Je t’aime père noël
                                                               
                                                                    Cher Père Noël
J’espère que vous vous portez bien.
Je crois en vous même si je suis majeure.
En aidant maman pour ses finances,
J’ai remarqué que nous ne pouvions nous faire même pas un seul cadeau…
Alors ce que j’aimerais, c’est lui offrir à elle mon cadeau.
De cette façon, elle ne pleurera pas à Noël et nous serons heureuses!!!
Merci à l’avance.
La dernière lettre au père Noël,
Père Noël,
Tu sais je crois que j’ai été sage,
J’ai fait de mon mieux pour aider ma maman qui est très malade,
Alors si cette année tu ne m’oublies pas encore, voici ce que je voudrais.
Je ne vais pas te demander de cadeau, car le plus beau serait :
Que tu fasses revenir mon papa qui est parti depuis si longtemps déjà,
Tu sais père noël je crois que s’il revenait, ma maman guérirais,
Oui j’en suis certaine elle n’aurait plus besoin de ce remède,
Dont elle garde les bouteilles dans le placard fermé à clé.
Elle ne tomberait plus lorsqu’elle en a trop bu, et tout s’arrangerait,
S’il te plait fais le pour moi je ne te demanderais que cela,
J’ai fait tout ce que je pouvais pour te prouver que je suis sage,
Est-ce que tu viendras ?
Je me suis occupée de mon petit frère car maman ne savait pas le faire,
Je suis allée chercher du lait pour qu’il n’ait pas trop faim car l’épicier,
Ne veut plus rien donner il dit que maman doit d’abord payer.
Je n’ai pas eu de bois là aussi ils ne veulent ils m’ont dit que maman,
Devait passer les voir qu’elle ferait mieux de venir au lieu de boire,
Moi je ne comprends pas tout mais il n’y a pas de feu dans la cheminée.
Tu seras peut être fâché car je dois bien t’avouer,
Que je ne suis pas allée à l’école chaque jour depuis longtemps déjà,
Mais maman est si malade que je devais rester pour changer
Mon petit frère et le laver,
Même s’il fait si froid je lui mets mes couvertures.
Et puis je devais bien tout nettoyer
Quand maman vomissait après avoir bu son remède,
Ne m’en veut pas trop s’il te plait je ne sais pas comment je dois faire.
Elle dort souvent maman elle dit que si papa est parti c’est à cause de
Mon petit frère, qu’il n’aurait jamais dû venir qu’elle ne l’aime pas,

J’aimerais que tu l’engages à ton usine de jouets et je pourrais vivre avec toi et ma maman
Comme papa, mais moi je l’aime bien tu sais et je ne veux pas le laisser pleurer,
D’ailleurs depuis tantôt il ne pleure plus, il s’est endormi et ne veut pas s’éveiller.
Tu vois père noël, il faut vraiment que papa revienne il saura arranger tout ça.
Aujourd’hui je suis allée pour le chercher mais la dame qui m’a ouvert m’a dit,
Fiche le camp d’ici il ne veut plus te revoir jamais il t’a fait un autre petit frère,
Mais je ne l’ai pas vu, je n’ai que le mien qui dort encore il a très froid je crois !
Moi aussi mais je suis une grande fille et maman m’a dit que je ne devais
Jamais pleurer qu’a huit ans on ne pleure plus même quand elle m’a frappée.
Alors je ne pleure plus même quand j’en ai fort envie tu vois je suis une grande fille !
J’ai allumé la bougie pour t’écrire car des messieurs sont venus éteindre la lumière,
Mais je vais devoir arrêter car le crayon n’arrête pas tomber, et je n’arrive pas
À appuyer assez fort dessus tu ne sauras peut être pas tout lire.
Mais si tu vas chercher papa il te la lira comme il me la faisait écrire autrefois Pour toi,
au temps où c’était gai toujours et que tu venais m’apporter
Pleins de cadeaux tout près de la cheminée ou les flammes dansaient.
Je suis très fatiguée père Noël, mais je crois que tu vas venir avec papa,
Car depuis que j’ai commencé à t’écrire j’ai entendus des anges qui chantaient.
Doucement au bout de ses dernières forces, la petite fille place la lettre,
Juste à côté d’elle près de la cheminée.
Elle entend les anges chanter plus fort que tantôt et son doux visage,
Entouré de boucles blondes s’illumine d’un sourire.
Lorsque devant elle
Des portes s’ouvrent sur le ciel l’ange qui déjà tient son petit frère
Dans ses bras, lui tend la main qu’elle saisit immédiatement, elle va partir
Mais elle à une dernière pensée pour sa maman, qui va l’éveiller demain ?
Les portes se ferment un crayon tombé est roulé à côté de la lettre,
Marie Christal
 
 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire